Marchands, brigands et artistes martiaux : pour une ethnohistoire des maîtres-escortes

Compagnie d’escorte Huiyou 会友, en activité à partir du règne de Qianlong 乾隆 (1735-1796) jusqu’en 1921 à Beijing

La revue Ming Qing Studies[1], dédiée aux études chinoises, consacre dans son numéro 2018 fraîchement paru le mois dernier une trentaine de pages à mon article intitulé « Merchants, Brigands and Escorts: an Anthropological Approach to the Biaoju 鏢局 Phenomenon in Northern China »[2]

Couverture de la revue Ming Qing Studies

Cette publication est l’occasion de revenir en cette fin d’année 2018 sur l’avancée de mes recherches de thèse. Il faut reconnaître que les historiens peinent à reconstituer l’histoire des « compagnies d’escorte », leur composition, ainsi que l’organisation sociale des groupes d’artistes martiaux à l’origine de ce phénomène. Leur histoire formelle n’est pas, à proprement dit, écrite. Car à propos de ces compagnies d’escorte, l’historien est forcé de se confronter au silence des sources. Le secret fait partie de la pratique d’escorte ; une confidentialité relative au processus initiatique — transmission Continuer la lecture

L’Alliance des “guerriers de Chine” à Tianjin : nationalisme et art martial


Cheng Haiting 程海亭 (1872-1925), Han Muxia 韩慕侠 (1877-1947), Zhou Xiang 周祥 (1861- ?), Li Ziyang 李子扬 (s.d.), Li Xingjia 李星价 (1877-1945)
Cite this article as: "L’Alliance des “guerriers de Chine” à Tianjin : nationalisme et art martial," par Laurent Chircop-Reyes,in Les chroniques du wulin, 12/11/2018, https://wulin.hypotheses.org/338.

Les relations entre l’élite nationaliste et le cercle des artistes martiaux au cours de la période républicaine en Chine (1912-1949) sera l’objet de ma prochaine communication. Elle se déroulera dans le cadre de la 5ème conférence annuelle des Martial Arts Studies qui se tiendra les 23 et 24 mai 2019 à la Chapman University à Orange en Californie. Intitulée « Martial Arts, Culture and Politics », la conférence est organisée par Paul Bowman (Cardiff University) et Andrea Molle (Chapman University). En compagnie des intervenants et des intervenantes de la rencontre — dont Peter Lorge (Vanderbilt University) et Benjamin Judkins (Cornell University), bien connus dans la recherche académique sur les pratiques martiales —, nous interrogerons donc les relations entre les arts martiaux et la politique, les industries culturelles et le patrimoine culturel dans leur dimension historique et contemporaine.

Continuer la lecture