Transport de fonds, banques, crédits, mandats : un capitalisme marchand sous les Qing (1644-1911)

Photographie exposée dans le musée de Lei Lütai 雷履泰 (1770-1849), Pingyao, Shanxi (L. Chircop-Reyes, 2017)

L’argent, les marchands du Shanxi devaient trouver cela tael-ment bien que de commerçantes en financières leurs activités ont évolué.

Plus sérieusement, je n’oserais pas employer ici le terme capitalisme au risque de commettre en histoire « le pire des péchés, celui d’anachronisme », si l’historien de la longue durée, Fernand Braudel, n’avait pas soutenu que certains processus se mettant en place bien avant la Révolution industrielle réclament une autre appellation que celle d’économie de marché ; capitalisme, c’est alors le mot « qui vient spontanément à l’esprit » disait-il, malgré qu’il soit si « chargé des sens que lui donne la vie d’aujourd’hui »[1].

C’est aussi l’occasion de relire les travaux du sinologue Jacques Gernet (1921-2018), qui nous a quittés le 03 mars dernier. La description qu’il donnait des puissants négociants chinois n’est pas sans rappeler cette idée de superstructure où les profits Lire la suite